Introduction

Avant le lever du soleil, les membres d’une famille musulmane de Scarborough, à Toronto, pratiquent leurs ablutions, orientent leurs tapis de prière vers La Mecque et entament leurs prosternations et leurs prières. À la Cathédrale Saint-Michel, des fidèles font la queue pour recevoir la communion des mains du prêtre qui murmure : « Voici le corps du Christ livré pour vous. » À l’intérieur du Shri Swaminarayan Mandir, des moines hindous entonnent des cantiques matinaux (prabhatiya) et rendent hommage à leurs divinités en leur présentant des offrandes sous forme de nourriture et de vêtements. La congrégation unitarienne de Guelph se réunit en vue d’aborder d’importantes questions existentielles, de se soutenir les uns les autres afin de trouver un sens et un but à leur vie, et d’œuvrer à promouvoir la paix et la justice.

Les moines du Gajang Tibetan Buddhist Meditation Center de Parkdale, à Toronto, méditent et écoutent les enseignements propres à leur branche du bouddhisme. Dans la réserve des Six Nations, près de Brantford, des hommes, des femmes et des enfants issus des Premières Nations rendent hommage à la terre de leurs ancêtres. Le sabbat commence le vendredi soir, au coucher du soleil, pour les communautés juives de l’Ontario et d’ailleurs dans le monde. Dans les communautés sikhes de Brampton, les Ragis récitent, chantent et interprètent les versets du Guru Granth Sahib devant les autres membres de la communauté.

Ces moments, ainsi que d’innombrables autres moments dans la vie des gens à l’échelle de l’Ontario sont les fils qui servent à tisser la tapisserie que nous appelons « religion ». Toutes les religions partagent l’objectif commun de lier les personnes autour de valeurs qui sont au centre de la vie. Tous les croyants souhaitent ultimement intégrer tout le monde et accueillir au sein de leur communauté des personnes qui proviennent de tous les horizons. Cet état d’esprit unique tire son fondement dans les rituels, les chants, la prière, le travail en comité, les activités de bienfaisance, l’hospitalité et autres pratiques sociales et spirituelles. Chacun doit pouvoir prendre part à ces expériences de vie, mais parfois, les personnes handicapées y sont exclues.

C’est la participation pleine et entière aux rites, à la pratique religieuse et aux activités des communautés religieuses qui crée un profond sentiment d’appartenance et c’est souvent un prolongement de la foi. Les personnes handicapées de votre communauté sont peut-être exclues de la pleine participation à ces activités, car bon nombre de ces traditions, de ces activités et de ces lieux ont été conçus sans tenir compte des besoins des personnes handicapées. Les communautés religieuses de l’Ontario peuvent renforcer leurs traditions en matière d’accueil de manière à intégrer les personnes handicapées en :

  • tenant compte de la participation actuelle des personnes ayant un handicap visible ou non au sein de leur communauté;
  • recensant et en éliminant les obstacles en ce qui a trait à l’attitude, la communication et l’architecture;
  • encourageant la participation des personnes handicapées à la vie religieuse, sociale et culturelle de leur communauté.

Chaque section de ce guide comporte des faits concernant les personnes handicapées, des stratégies, des astuces et diverses ressources en matière d’accessibilité et d’inclusion, présentés notamment selon des contextes religieux.  Nous espérons que les ressources comprises dans le présent guide contribueront à l’ouverture des esprits, des cœurs et des portes des communautés religieuses aux personnes de toutes capacités. Allons-y !