Comité consultatif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liviya Mendelsohn est la gestionnaire de l’accessibilité et de l’inclusion au Centre communautaire juif Miles Nadal et directrice de l’inclusion à la Fédération CJA du grand Toronto. Au Centre communautaire juif, Liviya anime l’initiative d’évaluation et d’amélioration de l’accessibilité des installations, des programmes et des services, en s’appuyant sur des comités consultatifs communautaires et sur le solide comité de l’accessibilité composé de membres de son personnel. À la Fédération CJA, Liviya coordonne le groupe de travail des synagogues inclusives où 24 synagogues sont représentées. Ce groupe de travail s’emploie à éliminer les obstacles et à promouvoir la pleine participation à la vie juive pour les personnes handicapées et leurs familles, ainsi que, chaque année, le Mois juif de sensibilisation et d’intégration des personnes handicapées. Liviya est aussi la directrice artistique du festival du film ReelAbilities de Toronto et productrice du guide ReelAccess/CinémAccessible.


Lucian Timofte est titulaire d’un baccalauréat en théologie chrétienne orthodoxe (Bucarest, Roumanie, 2002), d’un baccalauréat en conception graphique (Université de l’École d’art et de design de l’Ontario – Toronto, 2011) et d’une maîtrise en conception inclusive (Université de l’École d’art et de design de l’Ontario et Inclusive Design Research Centre – Toronto, 2013). Lucian se perçoit comme un théologien déguisé dans l’univers du design. Cet amalgame interculturel est illustré par sa thèse de premier cycle, intitulée Sacred and Profane in Graphic Design (Le sacré et le profane dans la conception graphique) ou par son important projet de recherche de cycle supérieur, intitulé A Dialogical-Self Narrative: Meanings of Inclusiveness between Disability, Design and Theology (Narration de soi dialogique : significations de l’intégration du handicap, du design et de la théologie). En fait, les questions universelles, pesantes et existentielles ou les questions liées au design émergent constamment dans son identité et la troublent. Qui suis-je? Quel est le sens de la vie et de la mort? Pourquoi souffrons-nous et comment soulager cette souffrance? Comment notre monde est-il devenu tellement incohérent et disloqué et comment pouvons-nous l’améliorer?


Michael Walker est titulaire d’un doctorat en théologie de l’École de théologie de Toronto de l’Université de Toronto. Sa thèse est consacrée au baptisme, à la sainte communion, à la communauté et aux personnes handicapées. Mike pratique sa foi au sein de la Jeremiah Community, une communauté intentionnelle de Parkdale, à Toronto. En plus de son rôle dans les communications pour Nos portes sont ouvertes à l’IDRC, Mike est co-auteur de Disability, Faith, and Justice Devotional (2016) pour le Mouvement chrétien étudiant du Canada. Dans ses moments de loisir, Mike dévore les livres, écrit des poèmes et apprécie la bonne musique. Pour joindre Mike personnellement ou au sujet de questions d’inclusion, adressez-lui un courriel à michael.walker9@gmail.com.


Balpreet Singh Boparai a grandi dans une communauté rurale au nord de Toronto. Il a obtenu un diplôme de premier cycle en sciences politiques de l’Université de Toronto et son diplôme de droit de l’Université d’Ottawa. Après avoir effectué un stage dans un cabinet d’avocats de Toronto spécialisé dans les personnes handicapées et les droits de la personne, il est devenu le conseiller juridique de la World Sikh Organization of Canada (WSO) en 2009. Sa pratique est axée sur les droits de la personne et sur l’adaptation religieuse. Balpreet Singh a contribué à la résolution de plusieurs questions clés en matière d’adaptation religieuse pour les sikhs au Canada, dont celle liée au port du kirpan dans les tribunaux en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique, ainsi que dans les trains de VIA Rail et dans les ambassades et les consulats canadiens à l’étranger. Il est le porte-parole de la WSO, et les médias nationaux le consultent régulièrement sur les questions sikhes au Canada. Balpreet Singh a travaillé avec divers organismes du secteur public et privé pour créer des ressources et offrir de la formation sur les questions d’adaptation religieuse et sur les pratiques exemplaires dans les interactions avec les sikhs. On demande régulièrement à Balpreet Singh de présenter des exposés sur la foi sikhe à des publics sikhs et non sikhs. Il vit avec sa femme et ses trois enfants à Newmarket (Ontario).


Robert G. White (maîtrise en administration, baccalauréat ès sciences, diplôme en conseil de gestion, ingénieur) est l’un des fondateurs et le secrétaire du Toronto Area Interfaith Council et président du groupe de travail de la Première Nation de Pikangikum qui s’efforce d’améliorer sa qualité de vie par le développement durable. Bob, ingénieur professionnel et conseiller en gestion agréé, a plus de 30 ans d’expérience de la formation de conseillers en gestion dans le domaine du comportement éthique et socialement responsable au Brésil, au Canada, en Chine, en Colombie, au Costa Rica, en Guyane, en Inde, en Jamaïque, au Mexique, au Nigeria, à Trinité-et-Tobago et aux États-Unis. Bob enseigne l’éthique des affaires, la responsabilité sociale des entreprises et le développement durable à l’Université Ryerson, à l’Université de Toronto et à l’Université de Waterloo au Canada, ainsi qu’à cinq universités au Mexique.


Zul Kassamali porte de nombreux chapeaux. Il a plus de 40 ans de solide expérience de la fondation, de la gestion d’organismes sans but lucratif, d’organismes interconfessionnels et d’autres organismes communautaires et de la collaboration avec ceux-ci, ainsi qu’à titre de membre de nombreuses commissions et de nombreux conseils. Parmi ses rôles actuels, Zul est le coprésident du Conseil de la GRC sur les partenariats en matière de diversité et président de la National Alliance for the Advancement of Pluralistic Societies ‎(NAAS). Il a exercé bénévolement les fonctions de gouverneur du Collège Seneca et, à titre de membre, auprès du Conseil national du bien-être social, du Conseil ontarien de la qualité des services de santé et de la Table ronde sur la Stratégie ontarienne de prévention des mauvais traitements à l’égard des personnes âgées. Zul a reçu le Prix pour services à la collectivité de l’Ontario, l’Excellence Achievement Award du Service de police de Toronto et l’insigne honorifique de détective du Service de police de Toronto. Point important, Zul est une personne qui s’est employée inlassablement à surmonter les préjugés et à réparer les injustices sociales par l’action positive.


Tanya Lewis est la directrice des Services d’accessibilité à l’Université de Toronto. En tant que directrice de l’Academic Success Centre (ASC), Tanya consacre la majeure partie de son temps à aider les employés à concevoir des programmes en phase avec les besoins des étudiants. Elle veut s’assurer que le système de soutien des étudiants offert par l’ASC est optimal. Cela exige de comprendre ce que les étudiants vivent sur le plan universitaire et ce qui est indispensable à leur réussite. C’est pour cela que son travail de directrice des Services d’accessibilité l’aide dans son rôle à l’ASC. En effet, cette expérience lui a permis de constater que les étudiants handicapés peuvent décrire avec précision les difficultés auxquelles tous les étudiants font face dans leurs travaux universitaires.


Le vénérable Bhante Saranapala, qu’on appelle « le moine bouddhiste urbain », promeut le message d’amour universel, de compréhension et de compassion de Bouddha en enseignant la méditation consciente. Né à Chittagong, au Bangladesh, Bhante a reçu son éducation monastique et laïque au Sri Lanka, puis a pris le chemin du Canada afin de poursuivre ses études et d’enseigner la méditation consciente et la méditation intuitive. Établi dans la ville de Mississauga, à l’ouest de Toronto, il est moine en résidence à la fraternité monastique du West End Buddhist Temple et du Meditation Centre (Monastery) depuis 21 ans. Bhante Saranapala gère deux programmes : 1) Mindfulness-Based Suffering Reduction (Réduction de la souffrance fondée sur la pleine conscience) et 2) Making Canada a More Mindful and Kind Nation (Faire du Canada une nation plus attentive et bienveillante).


 

Christian McConnell est directeur de la formation continue au St Peter’s Seminary à London (Ontario). Titulaire d’un Ph. D. en études liturgiques de l’Université de Notre Dame (Indiana), Christian enseigne depuis dix ans au Département de théologie et à la Graduate School of Theology de l’Université St. John’s, à Collegeville au Minnesota. Il a été professeur adjoint à la Faculté de théologie de l’Université de St. Michael’s College.

 


 

Le père Michael McGourty est un prêtre catholique romain actuellement pasteur de St Peter’s Church à Toronto. Il a obtenu un doctorat en liturgie de l’Institut pontifical de liturgie sacrée à Rome et a enseigné la liturgie et les sacrements au St Augustine’s Seminary à Toronto et au St Peter’s Seminary à London (Ontario).

 


Le révérend John Joseph Mastandrea est devenu ministre du culte responsable de la croissance spirituelle et de la promotion des soins pastoraux à la Metropolitan United en 2000. Il est titulaire d’un baccalauréat en chimie, d’une maîtrise en théologie, d’une maîtrise en éducation religieuse, d’une maîtrise ès arts et de diplômes en pastorale de la spiritualité, tous obtenus à l’Université de Toronto. Il a également obtenu un doctorat du Theological Seminary de Chicago en mai 2010. Ordonné en 1989, il a obtenu son agrément d’animateur en labyrinthe, le titre de Stephen Leader et de directeur spirituel en suivant les traces d’Ignace de Loyola et de Thérèse d’Avila. John Joseph a reçu de nombreux prix, dont la Médaille du jubilé de diamant de la reine, en octobre 2012. Il a notamment exercé les fonctions bénévoles de président du Greater Toronto Area Christian Churches’ Council pendant un mandat, a été membre du comité exécutif du Toronto Area Interfaith Council, aumônier de police de la division 51, membre du Rotary Club de Toronto et membre du Comité des soins pastoraux de l’Hôpital central de York à Richmond Hill. Il a représenté le Canada en étant délégué au Conseil œcuménique des Églises à Genève, en Suisse, en février 1990. Élevé à Etobicoke, il travaille maintenant à Cabbagetown.


 

Fatema Dada siège au conseil d’administration de SMILE Canada, un organisme qui soutient les enfants handicapés de la communauté musulmane. Avocate spécialisée dans le contentieux des affaires civiles depuis huit ans, elle siège également au conseil d’administration de deux organismes juridiques musulmans au service des Canadiens en Ontario. 

 


 

Sukaina Dada est la fondatrice et la présidente de SMILE Canada, un organisme qui soutient les enfants handicapés et leurs familles. Sukaina est une ergothérapeute pédiatrique qui prépare actuellement un doctorat en études critiques sur la situation des personnes handicapées à l’Université York. Sukaina est également la coauteure d’un livre pour enfants, A Bedtime Prayer for Peace (Prière pour la paix à l’heure du coucher).

 


Sharon Aylsworth, qui se déplace en fauteuil roulant depuis dix ans, est active au sein de l’Église Unie du Canada où elle prend fait et cause pour les personnes handicapées, principalement grâce à des anecdotes et à sa présence. Spécialiste de la gestion du développement des systèmes informatiques, elle participe actuellement à plusieurs « tribunaux » de l’Église Unie, où elle exerce les fonctions de commissaire du Conseil général, membre du comité exécutif de la Conférence de Toronto, membre du comité exécutif du Toronto Southeast Presbytery et présidente du conseil de la Kingston Road United Church. Elle est membre d’un réseau des personnes handicapées au sein de l’Église Unie et a participé au Conseil œcuménique des Églises en Corée du Sud en 2013, dans le cadre du Réseau œcuménique de défense des personnes handicapées.


Sambhavi Chandrashekar est professeure adjointe à l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario où elle supervise la recherche et enseigne dans le cadre du programme de maîtrise en conception inclusive. Elle est également gestionnaire à temps plein du programme d’accessibilité de D2L Corporation, une entreprise de technologie éducative. Éducatrice primée elle-même, l’utilisation de la technologie pour mettre l’éducation à la portée de chaque apprenant, indépendamment de ses capacités, est une question qui la passionne. Sambhavi est titulaire d’un Ph. D de la Faculté d’information (iSchool) de l’Université de Toronto, d’une maîtrise ès sciences en interaction personne-ordinateur de l’University College de Londres (R.-U.) et d’une maîtrise ès sciences en chimie théorique de l’Indian Institute of Technology de Madras, en Inde. Elle a collaboré à plusieurs projets visant à rendre la technologie plus utile et plus utilisable pour les personnes handicapées avec l’Inclusive Design Research Centre de Toronto.